Publié : 19 juin 2014

Yann Tailleur, horticulteur et éleveur de coccinelles

Depuis quand exercez-vous ce métier ?
Depuis 30 ans. J’ai commencé par un pré-apprentissage à 14 ans puis j’ai fait un apprentissage à 16 ans.

Le métier d’horticulteur est-il difficile ?
Oui, surtout pour le dos.

Dans quelle entreprise travaillez-vous ?
Je travaille pour la ville de Rouen à Franqueville-Saint-Pierre.

Combien de plantes plantez-vous par an ?
Cette année, on a planté 35 000 plantes ; les vivaces sont à la mode.

Quelle est votre plante préférée ?
J’adore les orchidées. Dans quatre ans, j’espère remplacer le collègue qui s’occupe de ces plantes car il part à la retraite.
Je ne sais pas si vous le savez, mais la vanille est une orchidée !

Que préférez-vous dans votre métier ?
L’élevage de coccinelles, planter et surtout observer, interpréter les demandes de la nature.

Combien avez-vous de coccinelles ?
Environ 9 000 sur les deux sites : Franqueville et le jardin des plantes.

Pourquoi élever des coccinelles ?
Pour lutter contre les pesticides et préserver ainsi la santé de mes collègues et celle de la nature. Les coccinelles mangent les pucerons. Pour 2020, la norme européenne exige 0 pesticide.

Comment avez-vous commencé votre élevage ?
J’ai commencé avec une espèce, l’australienne. J’ai pris des renseignements auprès du Havre et de Caen. Il faut une température entre 24 et 25° et un taux d’humidité de 65 % environ pour élever des coccinelles.

Avec quoi nourrissez-vous vos coccinelles ?
Avec de la teigne de farine ou avec des oeufs de poissons.

Comment se reproduisent les coccinelles ?
En s’accouplant. On reconnaît la femelle car elle est plus grosse et le bas de son abdomen déborde légèrement des élytres.

Avez-vous envie de changer de métier ?
Non, pas du tout car j’adore travailler avec la nature.