Publié : 24 janvier 2013

Visite de Christophe Synaeve

Mardi 22 janvier, Christophe Synaeve, exploitant agricole à Mesnil-Perruel, est venu dans notre classe nous parler de son métier. Quand il était petit, il était passionné d’agriculture. Il a repris la ferme de ses parents et il travaille depuis une vingtaine d’années. Il a un employé qui s’appelle David.

Christophe Synaeve a 110 hectares de champs. Il cultive principalement du blé, du colza et du maïs. Il possède aussi 50 hectares de prairies.
Il utilise des produits chimiques quand il pense que c’est nécessaire ; son agriculture n’est pas bio. Il se sert de pesticides pour soigner les plantes, d’insecticides pour tuer les insectes ravageurs et de désherbants pour se débarrasser des mauvaises herbes.
Quand il utilise ces produits, il met des gants et un masque pour se protéger.

Mais Christophe Synaeve est également éleveur. Il a 180 bovins dont 70 vaches à traire. Il possède deux races : des Prim’Holstein (noires et blanches) et des Brunes (marron). Une vache donne en moyenne 30 litres de lait par jour. Christophe produit au total 600 000 litres de lait par an. Une traite dure environ 1h30 (il y en a une le matin et une le soir) et se fait à la trayeuse électrique. Le lait sort à 38° du pis de la vache et il est conservé à 3°.
Pour information, il y a 500 producteurs de lait dans l’Eure, 1 300 en Seine-Maritime. Christophe Synaeve nous précise que le nombre ne cesse de diminuer.

Quand un veau naît, il pèse environ 50 kg (une vache fait environ 600 kg). On le met dans une "niche" en plastique pour le protéger. Pendant les 7 premiers jours de sa vie, il ne doit boire que le lait (le colostrum) de sa mère. Ensuite Christophe apprend à chaque veau à boire dans un seau. Si le petit n’y arrive pas, il place dans le seau de lait une tétine.
A chaque naissance, on attribue un numéro à l’animal que l’on accroche à son oreille : c’est l’identification. Parfois Christophe Synaeve donne des noms à ses vaches. Cette année, les prénoms devront commencer par la lettre I.

Une vache a un veau par an. Elle peut avoir des jumeaux. Mais si elle a un mâle et une femelle, la femelle ne pourra jamais avoir de petit !
Une vache peut tomber malade. On lui met alors un petit bracelet de couleur pour l’identifier. La maladie la plus courante est la mammite (la mamelle coule). Christophe Synaeve soigne ses vaches mais quand c’est grave, il appelle le vétérinaire.

Nous avons appris beaucoup sur le métier d’exploitant agricole. Un grand merci à Christophe Synaeve !

Texte collectif

Portfolio automatique :