Publié : 7 avril

Le jardinier et les papillons géants

Comme tous les matins, le jardinier se trouvait dans son jardin. Il se nommait Aymerick ; il avait 60 ans. Il était toujours vêtu d’une grande salopette verte et d’un chapeau de paille.
Il semait des graines de radis dans son beau jardin clôturé de barrières blanches.
Tout à coup, il découvrit un énorme trou sombre et humide au milieu des choux de son potager. Il s’approcha doucement, voulut regarder d’un œil perçant dedans et tomba brusquement la tête la première, son râteau à la main.
Il se retrouva nez à nez tout étourdi avec une armée de chauve-souris noires et buveuses de sang. Il se défendit contre toutes les chauve-souris en les assommant avec son râteau.
Il continua à avancer lentement dans la galerie souterraine et tomba sur une grosse taupe noire et laide qui voulut le griffer avec ses longues griffes crochues ; il lui fit avaler un sac de graines de radis et la bête gonfla tant et si bien qu’elle explosa.
Tout à coup, il aperçut une étrange lumière blanche et vit des centaines de papillons géants aux ailes fluorescentes : bleu turquoise, rouge, vert et blanc. Il se crut au paradis. Il chevaucha l’un d’eux et remonta la galerie sombre.
Tout à coup, il se retrouva dans son potager de choux. Le papillon magique repartit par le trou sombre qui se referma derrière lui comme par enchantement.

Baptiste